?

Log in

No account? Create an account
ԻՇԽԱՆԱՍԱՐ...

Tatul Krpéian

 Tatul Krpéian fut le commandant du détachement armé arménien dans le district Gétashen-Martounashen pendant la guerre du Haut-Karabakh à partir de septembre 1990 à mai 1991.

Tatul est né le 21 Avril 1965 dans le village d’AReg, près de la ville de Talin en Arménie. Il a complété ses études primaires et intermédiaires dans l’école technique de Talin, où il a terminé ses études excellement. Après avoir servi dans l'armée soviétique, en 1987, il entre à la faculté d'Histoire de l'Université d'État d'Erevan. Dans sa prémière année à l’université Tatul a rejoint le movement de la libération arménienne. Il fut aussi un membre de l’organisation “Miatsum” (Unification), dont les efforts ont été dirigés d’unir le Haut-Karabakh avec l’Arménié.

En septembre 1990 Tatul est parti pour le Haut-Karabakh, où la situation continuait de se détériorer. Avec son groupe armé à partir de septembre 1990 à mai 1991 il a réalisé la autodéfense de la région Gétashen (Gétashen-Martounashen) contre les forces armées et les groupements policiens azerbaïdjanais. Il est mort comme un brave le 30 Avril 1991 pendant l’opération “Anneau”. Le 20 septembre 1996 il a reçu le plus haut titre en Arménié, le héros national de l’Arménie. Tatul est enterré dans le village natal d’AReg, qui a été rebaptisé Tatul du nom du héros. Un monument tufacé a été érigé dans le village dont le sculpteur est Tariel Hakobian.

L’opération “Anneau”

Au printemps 1991, le principal champ de bataille de la guerre partisane étaient les régions du nord du Haut-Karabakh, où les soldats arméniens ont pu entrer les régions, qui avaient été habités par les Arméniens. Avec ses camarades Tatul est parti pour Gétashen et Martounashen. Le 10 avril 1991 les autorités ont décidé à commancer une opération contre ces villages.

Le groupe des droits d’hommes “Mémorial”, créé à Moskova, a reconstruit les événement de ces jours. Le 30 avril 1991 la quatrième armée, puis l’OMON azerbaïdjanais ont attaqué le village de Gétashen près Shahoumian. Les omoniens, en attaquant les maisons, se sont mis à les voler, cependant les habitants ont été attaqués. Le plupart des morts avaient 18 ou 19 ans.

Extraits des mémoires d’un contemporain; “Jе me souviens bien de Tatul. Il était comme un fédayi de Sasun, grand, avec les cheveux bouclés et une moustache épaisse. Hormis qu’il dirigait le détachement armé, il était un professeur dans les deux écoles locales. Son rôle était plus que seulement battre”.

Faire prisonnier mashkov et la mort

Extraits des mémoires de G. Gurdjian; “Avec Hrach Tatul décide à avancer. Cependant il maintenait mashkov sous l’arme afin de se convaincre que les troupes quittent le village. Néanmoins l’ordre de ne pas leur suivre, son adjoint, Artour Karapétian, pour défendre son commandant en cas de danger il s’est mû avec eux. Cependant mashkov partout donnait aux troupes l’ordre de ne pas tirer et d’avancer. Sur route ils ont rencontré les troupes et les chars d’OMON. C’est ici que mashkov s’est évadé laissant Tatul sans défence. Hrach et Artur qui essayaient de lui sauver et Tatul, ont tout de suite été tués.”

La morte réalisée est l’immortalité

Tatul répétait souvant que les turques entreraient Gétashen seulement à son corps. La dernière fois à Erévan parlant avec Norair Mouchéghian il a mot à mot dit ce qui suit; “Je sais que je ne viendrai pas à Erévan, on m’amènera”.

L’image de Tatul dans l’art

Le roman artistique-documantaire “Arcvapasht erkir” (mot à mot - Terre Eagle-idolâtrer) de Rafael Sahakian, le film “Karotic khelar” (mot à mot –Fou de la mélancolie), et aussi les chansons “Leran lanjin” (mot à mot – Piémont, l’auteur- Nersik Ispirian) et “Mayramut ijav” (mot à mot – La retraite a descendu, l’auteur- achough Gévorg) ont dédié à Tatul.

Comments

For some reason, I can’t see all of this content, stuff keeps hiding? Are you taking advantage of java?

found your site on del.icio.us today and really liked it.. i bookmarked it and will be back to check it out some more later